Actes de la conférence LVI04 Law via the Internet Conference, Paris nov. 2004
 

Le projet de réseau européen d’information juridique LINE (Legal Information Network in Europe)

Le 4 novembre 2004, par Fernando Paulino Pereira,

M. Fernando PAULINO PEREIRA - Président du groupe informatique du Conseil l’Union Européenne

« LINE » Legal Information Network in Europe

LINE

Projet de réseau européen d’information juridique

"LINE"
(Legal Information Network in Europe)

I. CONTEXTE

Le Groupe Informatique du Conseil de l’Union européenne a lancé les travaux sur la nécessité de parvenir à une plus grande cohérence dans l’accès aux données juridiques en ligne et la gestion de celles-ci dans les États membres ("Réseau européen d’information juridique (LINE)").

Les années 90 ont été caractérisées par une évolution fulgurante vers la société de l’information. L’introduction de nouvelles technologies et la disponibilité progressive de bases de données juridiques nationales dans les États membres permettent désormais au citoyen européen d’avoir directement accès au droit sous forme électronique.

Cette période a également été marquée par un facteur important : l’application du principe de la transparence, qui permet d’assurer une meilleure participation des citoyens au processus décisionnel et de garantir une légitimité, une efficacité et une responsabilité accrues de l’administration à l’égard des citoyens.

II. INITIATIVES LANCÉES PAR LE GROUPE INFORMATIQUE JURIDIQUE DU CONSEIL

Cette situation a amené le groupe Informatique juridique du Conseil à lancer deux initiatives.

La première a été de demander à l’Office des publications de développer une interface de recherche standard pour les services nationaux. Ce projet a été baptisé Nat-Lex. Il permettra à tout citoyen d’un État membre d’accéder d’une façon aussi conviviale que possible à la législation d’un autre État membre.

La deuxième, sur le besoin de créer une plus grande cohérence au niveau de l’accès au droit dans chacun des Etats membres de l’Union européenne. En effet, le but est de permettre que tout citoyen situé dans un Etat membre puisse accéder, sans contrainte au site juridique en ligne situé dans toute autre Etat membre. C’est dans ce contexte qu’il faut comprendre la mise en place de LINE

III. PRÉPARATION DES TRAVAUX PORTANT SUR "LINE"

Il est apparu donc nécessaire de réfléchir aux éléments essentiels et nécessaires d’un programme de travail dans ce domaine. Celui-ci pourrait comporter trois volets : les aspects techniques, les aspects juridiques et les aspects budgétaires.

Il a été estimé utile d’examiner s’il n’était pas possible, dans un premier temps, d’établir un code de bonnes pratiques sans aller jusqu’au point d’adopter des actes harmonisés au niveau européen sur certains aspects bien précis.

Le premier consisterait à examiner s’il n’était pas possible de fixer des orientations concernant l’élaboration des textes normatifs au niveau national. Un tel exercice serait fondé sur l’idée qu’une plus grande compatibilité des règles appliquées dans les différents États membres pourrait simplifier et accélérer la transmission des données vers les autres États membres et vers les institutions de l’Union. Cet exercice permettrait également de clarifier et de rationaliser le travail de ceux qui préparent les textes normatifs.

Le deuxième concerne la mise à jour des textes législatifs nationaux. Les méthodes et les traitements techniques des travaux de consolidation et de codification pourraient être plus alignés en facilitant l’accès et la lisibilité du droit au citoyen européen.

Le troisième concerne l’anonymat. Les travaux en cours devraient permettre à terme une réflexion sur une plus grande compatibilité, le but étant d’assurer la diffusion cohérente, au niveau de l’ensemble des États membres, de documents juridiques qui nécessitent la protection de données personnelles.

Cette question ne se pose pas avec une acuité particulière lors de la transmission et de la diffusion des données portant sur des dispositions à caractère normatif. Toutefois, elle revêt une importance particulière dans le cadre de la diffusion de la jurisprudence. Dans certains États membres, la diffusion de telles données peut constituer une violation du droit à l’anonymat et entraîner un droit à réparation d’un préjudice moral.

Enfin, le quatrième thème consiste sur l’authenticité de la version électronique du Journal officiel, question qui est de pleine actualité.

Post-Scriptum :


Tous les travaux du groupe Jurinfo - Groupe Informatique Juridique du Conseil de L’Union Européenne
 

Documents joints à l'article

Legal Information Network in Europe - LINE
PowerPoint | 77.5 ko | document publié le 29 octobre 2004
 

Dans la même rubrique

La dématérialisation des procédures d’élaboration des textes à publier au Journal Officiel de la République Française
Les techniques d’élaboration, de codification et de consolidation des normes assistées par ordinateur : l’expérience de la direction générale des collectivités locales
Le système de publication "point-in-time" pour la législation (XML et législation)
La consolidation des codes, lois et décrets : positions doctrinales d’éditeurs ou devoir de l’Etat ? (objectif de valeur constitutionnelle d’intelligibilité et d’accessibilité de la loi)
L’implémentation d’un système de publication des lois dans le cadre du projet CanLII : solutions, leçons et perspectives d’avenir
Le projet de réseau européen d’information juridique LINE (Legal Information Network in Europe)
La mise en réseau des sites juridiques européens : expériences et défis
Eur-Lex/Celex : un nouvel accès au droit communautaire
La diffusion internationale des droits nationaux sur Internet : organiser l’accès aux données juridiques nationales par les fournisseurs de contenus étrangers
Point sur le programme Global Legal International Network (GLIN)
La gestion sur Internet par les Etats des traités multilatéraux se rapportant au Commerce International
Madagascar : une nouvelle stratégie de diffusion législative
Circulation et convergence des normes juridiques internationales : le projet international Cours et Tribunaux de WorldLII
L’enrichissement hypertexte des documents anglais et chinois selon l’HKLII : problèmes rencontrés, solutions trouvées
1° table ronde. Internet juridique : nouveaux moyens, nouvelles inégalités. Graham GREENLEAF
1° table ronde. Internet juridique : nouveaux moyens, nouvelles inégalités. Ivan MOKANOV
1° table ronde. Internet juridique : nouveaux moyens, nouvelles inégalités. Liliane RUEFF
1° table ronde. Internet juridique : nouveaux moyens, nouvelles inégalités. Bénédicte FAUVARQUE COSSON
Discours d’accueil
Discours d’ouverture de la Conférence
Passage de relais Sydney-Paris
Présidence de la première journée : La création, l’évolution et la diffusion de la loi
Animation de la 1ère session : La création et l’évolution de la loi : vers une rédaction normative assistée, une codification et une consolidation automatisées
Animation de la 2e session : La diffusion de la loi, circulation et convergence des normes en réseau
Présidence de la 1ère table-ronde : table ronde : Internet juridique : nouveaux moyens, nouvelles inégalités
Animation de la 1° table ronde : Internet juridique : nouveaux moyens, nouvelles inégalités
1° table ronde. Internet juridique : nouveaux moyens, nouvelles inégalités. Ginevra PERUGINELLI
 

A propos de cet article

Imprimer cet article
Dernière mise à jour le :
9 décembre 2004
Statistiques de l'article :
88 visiteurs aujourd'hui
33728 visiteurs cumulés
Toutes les versions de cet article :
English

 
 
SPIP 1.9.1 | BliP 2.2 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 4692 (2899805)